© Soroptimist International Union Française
 
Lettre d'information N°5  

Le Soroptimist International souhaite améliorer la vie et le statut des femmes et des filles en favorisant leur éducation mais aussi leur autonomisation, pour cela il est nécessaire de leur offrir de nouvelles opportunités à développer et à saisir.

Parmi celles-ci, l’un des objectifs est de contribuer à garantir des soins de qualité.

Les clubs, au travers de leurs actions, mènent des projets variés dont certains vont en ce sens, il est intéressant de voir les pistes qu’ils retiennent et la dynamique dont ils font preuve au travers de quelques exemples.

Sensibilisation à la prévention 

-Le dépistage du cancer du sein, en collaboration avec d’autres organismes, dans le cadre de la campagne Octobre Rose : organisation d’une « marche des générations » (club de Metz), d’une « soroptimarche » (club de Nancy).

 -L’aide à l’autonomisation pour des femmes en cure post-cancer (club de Châtelleraul)t.

Confort des patientes hospitalisées ou des enfants

-Achat de matériel pour soins esthétiques dans un centre spécialisé de cancérologie (club de Bordeaux) ; distribution de livres, CD, rencontres (club de Cambrai), embellir la salle d’accueil de familles de patients en soins palliatifs( club de Périgueux)                                                                                                                                                                       

– Envers les enfants, améliorer leur condition d’hospitalisation d’un point de vue  nutritionnel (club de Lille Métropole), mais aussi distractif par l’intervention de clowns (club de Périgueux), d’un compteur (club de Rivièra sud Pointe à Pitre)

- Achat de matériel pédagogique pour aider aux conditions de réveil dans un service de réanimation pédiatrique (club de Fort de France).

Participation à l’équipement pour pallier les handicaps

-Achat d’une codeuse pour former des enfants sourds de naissance (club de Chamalières), financement d’appareillages auditifs pour les enfants sourds au Brésil (club de Foix, club de Cambrai)                                         

-Achat par le club de Val d’Arve Cluses de cocons pour le confort des nourrissons  prématurés, distribués par le club ami de Timisoara.

 

Coopérer pour soutenir des soins de qualité, c’est : comprendre le monde dans lequel nous vivons, défendre les droits humains et la place des femmes dans la société et entreprendre des actions pour atteindre ces objectifs ; en d’autres termes mettre en pratique les idées fortes du Soroptimist.