© Soroptimist International Union Française
 
Lettre d'information N°17  

19 200 euros : ce chiffre représente le montant total des bourses d’étude accordées par l’Union Française du Soroptimist International aux candidates dont les dossiers ont été   déposés auprès des clubs pour l’année universitaire 2014-2015. Un  montant auquel il faut ajouter 7300 euros attribués  à des candidates actuellement en cours de formation.

 

Ce total de 26 500 euros va soutenir des femmes et des jeunes filles dans des cursus variés : reconversions professionnelles, reprises d’études, formations complémentaires, parcours d’excellence ….

 

En remettant des bourses à des étudiantes poursuivant des études de haut niveau, le Soroptimist les aide à accéder à des postes de responsabilité. Parmi elles, une future avocate, une doctorante engagée dans un groupe de recherche santé et environnement, une étudiante en 6ème année de médecine préparant le concours de l’internat, une jeune femme ayant intégré une grande école de journalisme …

 

L’Union Française souhaite également favoriser la mixité professionnelle et a attribué des bourses à des femmes s’orientant vers des métiers traditionnellement masculins, tel que l’œnologie ou l’ébénisterie. Cet appui financier contribue à œuvrer pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Ce sont ces mêmes objectifs que poursuivent les clubs qui, tout au long de l’année, remettent des bourses localement et soutiennent des femmes et des filles motivées, déterminées dans leurs projets professionnels ou passionnées par un art dont elles font leur métier.

 

Le club de Bordeaux, par exemple, a remis la somme de 4000 euros à une jeune femme médecin, pour l’aider à financer une année de recherche en sciences chirurgicales option oncologie. On citera aussi dans le domaine scientifique - un domaine où les femmes ne sont pas encore également représentées - cette bourse de 2600 euros attribuée par les clubs de Poitou-Charentes : elle va permettre à une jeune étudiante d’effectuer  un stage au sein du laboratoire de biotechnologie de La Rochelle.

C’est en remettant des bourses que de nombreux clubs ont célébré la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars, à l’instar du club d’Annecy qui attribua 2000 euros à une jeune créatrice d’entreprise ou du club d’Agen qui offrit 3 bourses : la première, d’un montant de 2100 euros, accompagne le projet universitaire d’une étudiante en master 2 juriste d’affaire, la deuxième, s’élevant à 600 euros, finance la formation qualifiante d’une jeune femme dans le domaine de la santé , quant à la troisième, elle apporte 875 euros dans le projet culturel d’une compagnie de théâtre composée de 5 comédiennes.

 

L’attribution des bourses par l’Union Française et par les clubs représente une action majeure du Soroptimist. Elle s’inscrit dans le projet à long terme du Soroptimist International, « autonomiser les femmes par l’éducation et le leadership », contribue à les aider à développer leur potentiel et à promouvoir leurs compétences.