© Soroptimist International Union Française
 
Lettre d'information N°16  

 

Depuis sa création en Europe en 1924 par Suzanne Noël, pionnière de la chirurgie réparatrice, l’ONG Soroptimist a compté et compte parmi ses membres des femmes-leaders, des créatrices, des «  premières femmes » qui sont parvenues à exercer des fonctions ou ont reçu des distinctions jusque là réservées aux hommes.

 

A l’instar de Suzanne Noël (1878 -1933), première femme chirurgien-plasticien, de nombreuses Soroptimist ont permis des avancées et fait progresser la société. Leur leadership s’est exercé dans de multiples domaines. Citons certaines d’entre elles, la liste, bien entendu, n’étant pas exhaustive.

 

Geneviève Anthonioz-de Gaulle (1920-2002), club de Paris, résistante en 1944 et militante des droits humains, Grand-croix de la Légion d’honneur, première française à être élevée à cette distinction en 1998. Ses cendres seront transférées au Panthéon le 27 mai 2015.

 

Marcelle Auclair (1899-1983), club de Paris, écrivain journaliste, créatrice du premier magazine moderne féminin « Marie-Claire » en 1937.

 

Maryse Bastié (1898-1952), club de Paris, pilote de grand raid, première femme commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire en 1947. Elle établit le premier record féminin homologué de distance (1 058 km) à Treptow, en Poméranie et obtient le « Harmon Trophy » américain, décerné pour la première fois à une française.

 

Thérèse Bertrand-Fontaine (1895-1987), club de Paris, première femme médecin des hôpitaux de Paris, en 1930.

 

Andrée Bordeaux-Lepecq (1910-1973), club de Paris, artiste plasticienne, première présidente de Salon à avoir élaboré une véritable politique internationale des arts plastiques.

 

Élisabeth Boselli (1914-2005), club de Paris, première femme pilote de chasse de l'Armée de l'air f rançaise.

 

Cécile Brunschvicg  (1877-1946), club de Paris,  première femme membre d'un gouvernement français. Elle est nommée sous-secrétaire d'État à l'Éducation Nationale dans le premier gouvernement de Léon Blum en 1936, avec Suzanne Lacore et Irène Joliot-Curie.

 

Manon Cormier (1896-1945), club de Bordeaux, première femme à être appelée au poste de secrétaire de la Conférence du stage de Bordeaux en 1921. De nouveau femme pionnière, elle accepte le poste de sous-directrice au ministère du ravitaillement.

 

Sonia Delaunay (1885-1979), club de Paris, artiste peintre,première femme à avoir eu de son vivant une rétrospective au musée du Louvre, au Pavillon de Marsan, en 1964.

 

Juliette Favez-Boutonnier (1903-1994), club de Paris, psychanalyste, crée le premier laboratoire de psychologie clinique en France en 1959 puis, en 1968, le premier certificat de maîtrise de psychologie clinique à la Sorbonne.

 

Suzanne Grinberg (1889-1972) club de Paris, professeur de droit à HEC Jeunes Filles, première femme admise à la direction de la Confédération des travailleurs intellectuels et à l'Association nationale des avocates et, en 1933, première femme à recevoir la légion d'honneur à titre professionnel.

 

Lily Laskine (1893-1988), club de Paris, harpiste, entre à 16 ans à l’opéra de Paris et devient la première femme instrumentiste admise dans l’orchestre.

 

Marguerite Long (1874-1966), club de Paris, pianiste, première femme professeur d'enseignement supérieur au Conservatoire de Parisdès 1926.

 

Jeanne Lauzin-Rozis (1900-1967), club d'Agen, avocate,  première femme Bâtonnier de Cour d'Appel en 1953.

 

Germaine Mordant-Drapanaski (1911-1968), club Boulogne-Régional, pianiste, crée le premier orchestre féminin avant de devenir Chef de chant à l'Opéra.

 

Anna de Noailles (1876-1933), club de Paris, poétesse et romancière, première femme commandeur de la Légion d'honneur, première femme reçue à l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Elle crée le prix « Vie Heureuse » qui deviendra plus tard le prix Femina.

 

Anne-Sophie Pic (1969 …), club de Valence, cuisinière, 3 étoiles au Michelin depuis 2007. Cette année-là, elle est également élue « chef de l’année »  par les 8000 chefs répertoriés dans le guide Michelin et devient la  première femme à obtenir ce prix. En 2011, elle reçoit le prix de la Veuve Clicquot de la « Meilleure Femme Chef du Monde ».

 

Germaine Poinso-Chapuis (1901-1981), club de Marseille,  avocate, première femme ministre de plein exercice dans l’histoire de la République. Elle est ministre de la Santé et de la Population de 1947 à 1948 sous le premier gouvernement de Schumann.