© Soroptimist International Union Française
 
Lettre d'information N°10  

 Du  2 septembre au 22 septembre 2013, une vaste consultation est lancée sur internet dans le cadre d’une mission sur le Panthéon. Les internautes sont appelés à se prononcer sur les qualités que doivent posséder les personnalités illustres inhumées dans la crypte.

Actuellement, pour 71 hommes, seules deux femmes reposent au Panthéon : la scientifique Marie Curie, deux fois prix Nobel, et Sophie Berthelot, par « vertu conjugale », pour ne pas être séparée de son mari Marcellin, chimiste et homme politique. Même si la question de la sous-représentation des femmes n'est pas explicitement évoquée dans la consultation en ligne, "les internautes peuvent proposer des femmes", prend soin de préciser Philippe Belaval, le directeur du Centre des monuments nationaux.

 

Participons donc à la consultation électronique autour du Panthéon et proposons le nom de Suzanne Noël (1878-1954). Docteur en médecine, elle est pionnière de la chirurgie réparatrice pendant la guerre 1914-1918, 1ère femme chirurgien esthétique et fondatrice du mouvement féminin Soroptimist en Europe.

 

Devenue experte en chirurgie maxillo-faciale, elle s’occupera notamment de ceux qu’on appelle « les gueules cassées » c'est-à-dire ces soldats de la première guerre mondiale mutilés par les obus.

 

Elle a aussi consacré une grande partie de sa vie à faire respecter ici et au-delà de nos frontières les droits de l’homme et la véritable reconnaissance des droits de la femme. Elle participe activement en 1923 au mouvement de revendication pour l’obtention du droit de vote des femmes.

 En 1924, elle crée à Paris le premier club du Soroptimist Européen et  fonde, en 1930, la Fédération Européenne.

 Aujourd’hui, le Soroptimist International est une ONG qui compte approximativement 95 000 membres dans plus de 120 pays et œuvre, partout dans le monde, à l’amélioration du statut de la femme.

 

 Menée dans deux domaines différents, la bataille livrée par Suzanne Noël est, en fait, unique. Le droit pour quiconque de refuser une physionomie ingrate, un corps disgracieux, c'est le droit de se choisir librement, on peut même dire de choisir son destin. De même, se grouper pour revendiquer les droits politiques des femmes et affirmer leur solidarité, c’est aussi une façon, pour les femmes, de choisir leur destin.

 

Le Panthéon  a vocation d’honorer de grands personnages, de graver leur souvenir dans la mémoire collective pour qu’ils puissent être source d’inspiration pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui et de demain. Au service de l’autre et de l’autre féminin notamment, Suzanne Noël est de ceux-là.

 L’engagement humanitaire, l’engagement pour la paix, l’engagement pour l’égalité … La consultation électronique nous invite à sélectionner la principale qualité de la prochaine personne honorée au Panthéon. Nous avons l’embarras du choix pour identifier celle(s) de Suzanne Noël !

2 choix de personnalités sont possibles dans le sondage. Assurément Suzanne Noël doit être l’un d’entre eux !

 

Suivez le lien : www.pantheon-consultation.monuments-nationaux.fr

Et aussi : www.soroptimist.fr