© Soroptimist International Union Française
 
Lettre d'information N°8  

« 5 juin : Journée mondiale de l’environnement ! » clament les adultes, « Protégeons notre planète ! » … Cela n’éveille guère d’écho auprès des enfants, pas plus que ne les interpellent les préoccupations de leurs parents, décidés à leur faire adopter une alimentation saine.

Pourtant «  Mieux vaut prévenir que guérir » dit-on… Et ce sont bien eux, les enfants qu’il s’agit de motiver pour leur faire prendre conscience  de l’importance de la préservation de cette planète dont ils sont les récipiendaires et de la gravité des risques sanitaires liés à notre mode alimentaire : le changement ne peut passer que par eux.

Notre projet Soroptimist 2012-2014 comporte donc la mise en place de jardins périscolaires près des écoles et ce, dans un double but : sensibiliser les enfants à l’écologie et les aider à adopter une alimentation saine et diversifiée.

Activité ludique et pratique, le jardinage éduque à l’environnement et permet de faire comprendre aux enfants :

-       A quoi « sert » cette bonne vieille planète : elle garantit notre nourriture.

-       Comment elle nous la procure : gestion et économie de l’eau, rôle des engrais et des pesticides, risques liés à ces derniers et remplacement par des produits naturels, gestion des déchets et compostage …

Le jardinage est une activité de groupe qui donne aux enfants le goût du travail manuel, leur apprend la patience, le sens de l’effort, développe les qualités nécessaires au travail d’équipe.

Il permet d’aborder la saisonnalité et fait découvrir aux enfants la saveur des fruits et légumes qu’ils ont plantés et vus pousser.

Les jardins scolaires aident les enfants à adopter de bonnes habitudes alimentaires et la récolte des produits frais est l’occasion de les initier à l’art culinaire.

Initier les enfants à la cuisine c’est non seulement les éduquer au goût mais aussi :

-       Explorer patiemment une recette, susciter la curiosité, l’envie de la réaliser.

-       S’opposer au «  prêt-à manger », trop gras, trop sucré, trop salé.

-       Réagir contre le « tout, tout de suite » qui régit notre société.

-       Encourager la convivialité, les repas en famille, le partage et l’attention aux autres.

Et puis, bien entendu, cette expérience de jardins périscolaires fera comprendre aux enfants « in situ » que trop de soleil, pas assez d’eau, des conditions climatiques extrêmes, la pauvreté, le manque de semences entraînent l’impossibilité de faire pousser quoi que ce soit. Ils réaliseront alors que ce qui est anecdotique dans notre monde riche, où pullulent les supermarchés, devient dramatique là où les habitants dépendent de la terre pour leur subsistance.

Vous le voyez, notre projet est vaste, il touche plusieurs domaines de l’éducation qui nous paraissent primordiaux.

 Un projet ambitieux que soutient notre amie Soroptimist Anne-Sophie PIC, célèbre chef étoilé, en nous offrant  3 recettes «  Energie-plaisir » :

-       La compote de pomme et fève Tonka.

-       La panna cotta, fruits rouges et crumble

-       Le biscuit de l’enfance : carré sablé et chocolat.

Une bonne combinaison de biscuits, fruits, chocolat noir qui accompagné de verres de lait sont gage de bonne santé et de dynamisme

Ainsi la mise en œuvre de ce projet Soroptimist dans nos clubs permet-elle à la fois de susciter une prise de conscience envers l’environnement tout en s’intégrant  dans le programme national nutrition santé ( PNNS) qui a pour objectif général d’améliorer l’état de santé de la population en agissant sur l’un de déterminants majeurs , la nutrition .