soroptimist International  union française

SI club de Nevers : un débat pour les terminales du Centre Scolaire Notre-Dame

03 mai 2021

Actualités > Lutte contre les violences > SI club de Nevers : un débat pour les terminales du Centre Scolaire Notre-Dame
SI club de Nevers : un débat pour les terminales du Centre Scolaire Notre-Dame

Article publié dans le Journal du Centre le 02/05/2021

Un partenariat s’écrit entre le Centre Scolaire Notre-Dame et Soroptimist International-club de Nevers. Dernièrement, des élèves de terminale ont débattu de la condition des femmes.

Les élèves de terminale technologique ST2S (Science et technologie de la santé et du social) du Centre Scolaire Notre-Dame travaillent, dans le cadre de leurs cours de sciences médico-sociales, sur divers sujets de société. Elles viennent de mener une action avec des responsables du Soroptimist International-club de Nevers.

Sensibiliser à l’égalité hommes-femmes

« Le statut de la femme à travers le monde ; l’égalité hommes-femmes dans l’emploi ; les violences faites aux femmes sont des thèmes que nous étudions avec nos professeurs et qui peuvent faire partie de notre épreuve de grand oral cette année », expliquent les lycéennes, « c’est la raison pour laquelle nous menons avec intérêt le projet Soroptimist qui nous propose, non seulement un partenariat avec le club neversois mais aussi un film qui décrit le quotidien d’une ouvrière au sein d’une usine textile au Bangladesh ».

Ainsi Pascale Amiot ; présidente du Soroptimist International-club de Nevers, Marie Paulhet, secrétaire et Solange Rabatel, secrétaire adjointe, sont intervenues au lycée pour présenter leur association, sensibiliser les jeunes à l’égalité hommes-femmes et présenter le film : Made in Bangladesh de Rubaiyat Hossain dans lequel un tableau édifiant de la vie des ouvrières, dans une usine de textile, est dressé, entre oppression économique et domination patriarcale.

À l’issue de la vidéo, un débat s’est engagé entre les jeunes. Elles ont parlé de leur ressenti par rapport aux cadences infernales subies par ces femmes, des salaires dérisoires, de leur condition de vie et leur obligation de soumission patriarcale. « Le Soroptimist International (SI) est une ONG de femmes engagées dans la vie professionnelle et sociale, qui travaillent à l’amélioration des conditions de vie des femmes et des filles », soulignent les intervenantes.

La lutte contre les violences

« Nous travaillons sur des domaines qui nous sont chers comme la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, le domaine de l’éducation, le lobbying… L’égalité entre les femmes et les hommes est une grande cause nationale. Nous menons également une politique éducative en faveur de l’égalité à l’école et œuvrons pour la lutte contre les violences et les cybers violences sexistes et sexuelles. Nous avons une politique d’orientation en faveur d’une plus grande mixité des filières et des métiers. Notre ONG trouve totalement sa place de partenaire dans les programmes des élèves et des étudiantes ».

Après cette intervention, un autre échange est prévu pour les lycéennes : « Soit avec un responsable de l’Andavi, connaissant bien le douloureux problème des violences conjugales, soit avec un juriste soit avec un commandant de police », concluent les élèves.

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, générer des statistiques de visites et assurer la sécurité du site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.