soroptimist International  union française

Tolérance Zéro pour les M.G.F

03 février 2021

Actualités > Autonomisation > Tolérance Zéro pour les M.G.F
Tolérance Zéro pour les M.G.F

Le samedi 6 février a marqué la Journée internationale de tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines.

À cette occasion, Le SIE a préparé une déclaration, dont voici quelques extraits :

“Les mutilations génitales féminines désignent toutes les procédures impliquant l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou d’autres lésions des organes génitaux féminins pour des raisons non médicales (OMS, UNICEF, FNUAP, déclaration commune de 1997).

Près de 200 millions de femmes et de filles dans le monde ont subi des mutilations génitales féminines, pour la plupart âgées de 15 à 49 ans, principalement dans les 30 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie où elles sont pratiquées.

Dans la majorité des cas, elles sont pratiquées sur des jeunes filles, sans leur consentement ni information appropriée sur la procédure et les conséquences.”…

“Malheureusement, dans les cultures où elles sont pratiquées, les mutilations génitales féminines sont devenues un élément important de l’intégration et de l’identité des filles et des femmes.

Elles peuvent également conférer un sentiment de fierté, de maturité et d’appartenance à la communauté, ce qui est totalement faux, mais reste un fait. On s’attend souvent à ce que les hommes n’épousent que des femmes parmi celles qui ont subi cette pratique, de sorte que l’acceptation est une voie vers la sécurité économique et sociale.

Disons-le clairement, une fois pour toutes : les MGF sont reconnues aux niveaux international et régional comme une violation des droits de l’homme et une violation des droits de la petite fille , liée à des risques accrus pour la santé tout au long de la vie d’une femme, notamment la douleur, le choc, l’infection, le manque d’estime de soi et la stigmatisation.

Les mutilations génitales féminines sont une forme de cruauté, une manifestation de l’inégalité des sexes et une forme de violence dans toutes les sociétés où elles sont pratiquées. La Convention d’Istanbul les définit comme une sorte de violence à l’égard des femmes à l’article 38.a)….”

Nous, Soroptimist, défendons les femmes et les filles.

le Soroptimist International d’Europe et ses membres jouent un rôle clé en mentionnant, en partageant des déclarations ou des prises de position, en alertant et en plaidant contre les MGF.

Pour en savoir plus : sur le site de l’Europe :

https://www.soroptimisteurope.org/fr/journee-internationale-de-tolerance-zero-pour-les-mutilations-genitales-feminines-fgm/

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site, générer des statistiques de visites et assurer la sécurité du site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.