Accueil > CNFF

CNFF

Le Conseil National des Femmes Françaises (CNFF) a pour objet la défense des droits des femmes partout où ils sont en danger ou remis en cause.

 

Le SI Union Française siège au CNFF.

 

Les travaux des SOROPTIMIST pour améliorer la vie des femmes y sont fortement appréciés. Nos témoignages sur les problèmes des femmes que nous rencontrons sur le terrain sont essentiels : ils sont pris en compte pour décider des débats à mener et du lobbying à entreprendre.

 

 

 

Organisme apolitique, fédérateur de près de 35 associations féminines représentant plus de 15.000 femmes, le CNFF s’est battu dès sa création en avril 1901 pour que les femmes obtiennent le droit de vote, droit accordé en 1944, et pour que son action aboutisse dans trois domaines importants : la formation professionnelle des jeunes filles, la réforme des régimes matrimoniaux, et la transformation de la puissance paternelle en autorité parentale.

 

Le CNFF est membre fondateur du Comité National de Liaison des Coordinations d’Associations Féminines et Féministes (CNL-CAF) au sein du Mouvement Associatif. Il est membre du Centre Européen du Conseil International des Femmes (CECIF) et du Conseil International des Femmes (ICW - 65 conseils nationaux), ONG dotée d’un statut consultatif auprès du Conseil Économique et Social et ayant des représentantes auprès des différentes agences des Nations-Unies et du Conseil de l’Europe. De nombreuses femmes emblématiques ont fait partie du CNFF : Marie Curie, Louise Weiss, Cécile Brunschivg…

 

Ses objectifs: défendre la place des femmes dans la société, veiller au respect de leurs droits fondamentaux, œuvrer pour l’égalité des droits civils, politiques, économiques et humains entre les femmes et les hommes, veiller au respect des droits humains, contribuer au développement de la formation des femmes et des filles, participer à la construction d’un monde solidaire et éthique dans le respect des droits des femmes.

 

Ses missions: assurer une veille permanente de tous les sujets liés aux droits des femmes et mener des actions de lobbying auprès des acteurs de la vie publique.

 

Ses actions: Le CNFF est géré par un comité composé de 15 membres qui réunit les responsables d’associations 3 fois par an et les invite à faire part de leurs actions et des préoccupations ressenties sur le terrain.

 

Ses actualités : Plusieurs Colloques ou Ateliers rythment les rencontres des associations participant aux travaux du CNFF. Parmi ceux organisés récemment, on peut citer les thèmes évoqués : « Femmes engagées, femmes de terrain » qui a reçu le label « Sexisme pas notre genre », « Femmes et diversité » ou encore « Femmes de Méditerranée : évolution de leurs droits ».

 


 

 

 

 

 

PLUS de FEMMES pour PLUS de SPORT

ON FAIT COMMENT ? 

 

 

Mercredi 24 janvier 2018

de 8h30 à 18h30

 Au Palais de la Femme

94, rue de Charonne 75011 Paris

 

 

 

 

 

Initié par deux grandes associations féminines, le CNFF (www.cnff.fr) et Femmes 3000 (www.femmes3000.fr), le Collectif « Femmes  et Sport » organise ce colloque du 24 janvier 2018 pour mobiliser des représentants de toutes les institutions, des organisations publiques et privées, des associations, des experts et des acteurs concernés, afin qu‘un regard différent soit porté sur les femmes pratiquant une activité physique et sportive et que les conditions soient créées pour que celles qui n’en pratiquent pas puissent le faire aisément.

 

 

 

Le Soroptimist International France s’associe à cette démarche et invite tous les membres de son réseau à s’inscrire à cette manifestation.

 

 

 

Nous avons signé la Charte du Collectif « Femmes et Sport », qui a pour objectif d’augmenter  la pratique sportive féminine à égalité avec celle  les hommes  et de  lui donner plus de visibilité à tous les niveaux et à tous les âges.

 

 

 

Nous sommes convaincues qu’entendu au sens large de toutes formes d’activités physiques et sportives, le sport  est  porteur de valeurs éducatives, émancipatrices, de solidarité, d’effort et de dépassement de soi. Il contribue à la réduction des inégalités sociales et culturelles, et à l’amélioration de la santé physique et psychique. Le sport fédère, il est structurant, il est un lieu de partage et de solidarité et véhicule des valeurs humaines universelles.

 

 

 

Au programme du colloque du 24 janvier 2018 placé sous le Haut Patronage du Ministère des Sports :

 

 

 

-       Les résultats de l'enquête menée sur la pratique du sport par les femmes

 

-       Freins et obstacles à la pratique du sport par les Femmes

 

-       Faciliter la pratique d'activités physiques et sportives par des femmes : on fait comment et avec qui ?