Evelyne PARA, 

Présidente SI Union Française 2016-2018 

 

                      

  Acteurs de terrain et témoins de premier plan, les membres du Soroptimist International France assistent tous les jours aux réalités vécues par les femmes dans leurs communautés de vie.

 

Cette année encore, la célébration du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, a été l’occasion de mesurer les acquis, mais aussi les lacunes qui subsistent et les efforts qui demeurent à accomplir pour améliorer les conditions de vie des femmes, pour que leur autonomisation et l’égalité des sexes deviennent une réalité, pour valoriser les femmes dans leur engagement et démontrer l’enrichissement de leur complémentarité.

 

Nos projets déployés localement et menés à bien en partenariat avec d’autres acteurs, permettent de décloisonner, de fédérer et d’ouvrir de nouvelles portes. 

 

Ils ont vocation à promouvoir l’accès de tous à l’éducation, et en particulier des femmes et des jeunes filles, en leur ouvrant la voie de l’acquisition des compétences, de la pleine expression de la culture et de la participation à une vie sociale.

 

Ils contribuent aussi à faire remonter les besoins et attentes exprimés par les nombreuses associations œuvrant à garantir aux femmes victimes de violences la pleine effectivité de leurs droits fondamentaux, tant dans leur parcours judiciaire, que social et sanitaire. Ils visent encore à préserver la santé des femmes, et à lutter contre les maladies qui les touchent de plein fouet ou les assignent à la souffrance, c’est le cas de l’endométriose par exemple.

 

Accompagner des femmes dans leur parcours de vie, les inciter à choisir l’excellence et à miser sur leurs talents pour bâtir des projets à la hauteur de leur potentiel et de leurs aspirations, constituent le socle de nos actions Soroptimist. Nous aidons toutes les femmes à développer leur leadership, à mettre en lumière leur créativité et à accroître leur réseau de contacts.

 

Nous affirmons ainsi notre volonté de faire vivre le lien social, d’humaniser l’économie et de revivifier notre démocratie, en défendant bien sûr le meilleur pour les femmes !